\uf1ad

Procédés basés PVD Les procédés PVD

Procédés basés PVD

Qu'est-ce que le revêtement PVD ?

PVD est l'acronyme de Physical Vapor Deposition, qui signifie "revêtement physique en phase vapeur". C'est un procédé exécuté sous vide poussé à des températures situées entre 150 et 500°C, dans la plupart des cas.

Comment fonctionne le procédé PVD ?

Avec le procédé PVD, les matériaux de revêtement solides très purs (métaux, tels que le titane, le chrome et l'aluminium) sont évaporés soit par la chaleur, soit par bombardement ionique (pulvérisation). Dans le même temps, un gaz réactif (ex. : azote ou gaz contenant du carbone) est ajouté ; il frome un composé avec la vapeur de métal qui se dépose sur les outils ou les composants, sous forme de couche mince et extrêmement adhérente. On obtient une épaisseur de couche uniforme en faisant tourner les pièces autour de plusieurs axes à vitesse constante.

Les propriétés du revêtement (telles que sa dureté, sa structure, sa résistance aux produits chimiques et aux variations de température, son adhérence) peuvent être contrôlées de manière très précise.

Les procédés PVD sont l'évaporation par arc, la pulvérisation, le placage ionique et la pulvérisation avancée.

Outre les procédés PVD généralement connus, Oerlikon Balzers offre également plusieurs procédés développés en interne.

Contactez-nous