\uf1ad

L'histoire de Balzers La réussite des revêtements Balzers

L'histoire de Balzers

Ce qui a commencé en 1946 est aujourd'hui une entreprise de 4 000 employés. La passion de l'innovation subsiste.

En 1946, le professeur Max Auwärter de a eu l'idée de rendre utilisable à l'échelle industrielle la technologie des couches minces sous vide, très peu connue à l'époque.

Il compte sur le soutien du Prince Franz Josef II et de l'industriel suisse Emil Georg Bührle pour fonder les établissements Balzers ("Gerätebauanstalt Balzers"). Il lui manquait cependant les systèmes et équipements pour mettre son idée en pratique. Sans hésiter, il commença à les développer et les produire lui-même. Aujourd'hui, les anciens établissements Balzers ont pris le nom d'Oerlikon Balzers, emploient environ 4 000 personnes et font partie de la branche Solutions de surface du groupe Oerlikon. Le siège de la société se trouve toujours dans la petite ville de Balzers, dans la principauté du Liechtenstein.

Entreprenariat et science

L'histoire du professeur visionnaire Auwärter a une valeur symbolique pour la société. Trouver des solutions à des questions encore sans réponse dans l'industrie : Balzers a ça dans le sang et dans les gènes, de même que le courage pour mettre ces idées en pratique. Oerlikon Balzers innove et écrit l'histoire depuis 1946.

L'esprit d'entreprise et la soif de recherche sont ce qui définit le mieux Oerlikon Balzers ; la combinaison des deux a mené à une réussite exemplaire. Plus de 100 employés, pour la plupart au Liechtenstein, sont engagés exclusivement dans les activités de recherche et développement. Cependant ils ne vivent pas dans une tour d'ivoire, mais travaillent à l'avant-garde de leurs disciplines scientifiques, publient régulièrement et sont des experts très demandés dans les congrès internationaux de spécialistes. Ils conservent ainsi leur esprit d'ouverture et leur engagement via à vis de l'industrie.

Les revêtements de protection contribuent à la protection de l'environnement

Le professeur Auwärter fabriqua des revêtements anti-reflets et de protection contre le soleil pour les lentilles ophtalmologiques et les objectifs d'appareil photo, ainsi que des couches minces pour les applications électroniques. Le développement des revêtements PVD (PVD = Physical Vapour Deposition = revêtement physique en phase vapeur ) commença en 1974. La percée eut lieu en 1978 avec la marque de revêtements BALINIT qui reste un important pilier d'Oerlikon Balzers jusqu'à aujourd'hui, avec d'autres développements majeurs.

Une autre percée technologique eut lieu en 2011 avec la technologie brevetée S3p, un procédé high-tech qui a révolutionné le marché du revêtement sous le nom de la marque BALIQ™. Grâce aux innovations développées par Oerlikon Balzers, même le plastique peut être revêtu. Avec ePD™, un procédé récemment développé pour la métallisation des pièces automobiles en plastique a été introduit, pour conférer au plastique cet aspect chromé très populaire, qui jusqu'à présent ne pouvait être obtenu que par chromage électrolytique. ePD™ réussit en outre le tour de force d'y parvenir sans utiliser aucun des produits chimiques très contestés nécessaires au chromage électrolytique.

Les solutions Balzers cherchent toujours à combiner réduction de l'usure et accroissement de la productivité, que ce soit pour les moteurs de Formule 1, les turbines d'avions, les segments de pistons pour l'industrie automobile, les instruments de précision ou pour les outils utilisés dans la métallurgie ou la plasturgie. Au final, accroissement de l'efficacité et réduction de l'usure signifient diminution de l'utilisation de substances nocives et préservation des ressources. Tandis que durabilité, tradition et innovation ne sont souvent que des mots à la mode pour la plupart des gens, les employés Oerlikon Balzers sont fiers de leur entreprise et de leur travail quotidien basé sur ces valeurs.

Une passion partagée pour les solutions de surface

Le 2 juin 2014, Oerlikon Balzers a écrit un nouveau chapitre : "Réunir le meilleur sous en même toit" était la devise, lorsque le groupe Oerlikon a fait l'acquisition de la section Metco coating du groupe Sulzer, annonçant ainsi la création de la branche Solutions de surface.  Le potentiel commercial d'Oerlikon Balzers a soudain bondi aux environs de neuf milliards. La branche Solutions de surface est depuis devenue la plus solide génératrice de chiffre d'affaire du groupe Oerlikon.

La fusion de ces deux pionniers du revêtement a également signifié la naissance d'un géant technologique mondial. La combinaison des deux principales technologies de revêtement de surface ouvre la voie à d'énormes opportunités pour la future évolution technologique d'Oerlikon Balzers.

Contactez-nous